INSTITUT NADWI - NOTRE AVENIR POUR LA DA'WA & L'IHSAN

L’attitude du musulman à l’égard des obligations et interdictions religieuses


Check marks

بسم الله الرحمن الرحيم

Par rapport aux obligations et aux interdictions issues de l’enseignement révélé, il y a cinq attitudes possibles :

  • la meilleure attitude consiste à accomplir soi-même ce qui est imposé et à exhorter les autres à le faire également ; et elle consiste aussi à s’abstenir de ce qui est réprouvé tout en exhortant les autres à s’en abstenir. Telle était l’attitude du Prophète Mouhammad (sallallâhou ‘alayhi wa sallam) et de nos pieux prédécesseurs.
  • puis vient l’attitude qui consiste à faire ce qui est imposé soi-même sans pour autant l’ordonner aux autres et à s’abstenir des péchés soi-même sans les condamner autour de soi. C’est un comportement résultant habituellement d’un manque de courage et/ou de savoir-faire pour exhorter vers l’obéissance d’Allah. Dans le cas où le amr bil ma’roûf (exhortation au bien)/nahiy ‘anil mounkar (condamnation du mal) est imposé à un individu, l’abandon de ce devoir est constitutive d’un péché et elle peut avoir des conséquences gravissimes au niveau communautaire.
  • la troisième attitude consiste à ordonner aux autres de respecter les obligations dont on ne s’acquitte pas soi-même et à condamner les péchés alors qu’on y est soi-même engagé. C’est une attitude à réformer d’urgence, car elle expose son auteur à un châtiment terrible. La réforme exigée consiste à agir conformément à ce qu’on ordonne et à délaisser la désobéissance d’Allah tout en poursuivant le bon rappel.
  • l’attitude suivante consiste à tout négliger : l’accomplissement des devoirs et son exhortation ; l’abandon du péché et sa condamnation. Il s’agit là d’une accumulation de manquements graves, qui n’est pas digne d’une personne qui croit en Allah.
  • enfin, la pire des attitudes, c’est de ne pas respecter les obligations et d’empêcher les autres de le faire ; et de faire des péchés tout en encourageant les autres à le faire aussi. C’est là l’attitude des démons parmi les Hommes et les Jinns : en sus de courir vers leur propre perte, ils s’efforcent d’entraîner avec eux vers le Feu ceux qui les entourent.

 

(Synthèse des propos de Sheikh Khâlid Ibn Outhmân As Sabt, étudiée en cours de Tafsîr à l’Institut Nadwi)

1 commentaire
  1. pierre

    7 février 2016 at 11 h 00 min

    Bravo pour votre site et vos cours.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *